Les smartphones sont-ils dangereux pour la santé de votre enfant?

control parental_1Le numérique a révolutionné le monde actuel de sorte que seul un enfant sur trois ignore la prouesse de la technologie.

Grands et petits se fient aux smartphones pour toutes les activités quotidiennes.

Plus besoin de se tracasser pour les achats en ligne, des forums en ligne, votre pharmacie, etc… le monde est dans notre poche.

Aujourd’hui, il suffit simplement de se connecter à internet et le monde est à notre portée grâce aux téléphones sans fil.

De jour en jour la perfection de ces appareils permet de gagner des marchés chez les enfants. Mais combien sont-ils à connaître les méfaits à long terme de ce trésor sur la santé?

Le géant qui se cache derrière un smartphone

Contrairement à ce que l’on pense, il y a un loup féroce qui se développe en l’homme et qui sera peut être à la longue l’ennemi de sa santé.

Avec de longs moments qu’on passe au téléphone avec le téléphone à l’oreille, des appels téléphoniques par-ci par-là, les mauvais comportements d’utilisation des ordinateur portables, on ne se rend pas compte des ondes magnétiques qui traversent le corps.

Le rayonnement électromagnétique cause des changements aux objets qu’il traverse et est nocif. Qu’en est-il donc pour le corps humain ? Sans parler de l’ultraviolet, les rayons X et le rayonnement du rayon gamma sont eux aussi des rayonnements ionisants qui peuvent briser des liaisons moléculaires et causer des dommages à l’ADN organique.

Alors, aussi jeunes soient leurs enfants, il est urgent que les parents soient vigilants et protègent leur santé. Faut-il priver les enfants de l’utilisation des appareils électroniques via internet ? Là est la grande question. Pour des mesures de sécurité il faudrait tout d’abord éduquer les enfants par rapport à l’utilisation des smartphones, tablettes, ordinateurs portatifs et autres.

Par exemple au lieu de coller votre téléphone à l’oreille, vous pouvez par exemple l’éloigner à quelque centimètre, ou bien mettre ça sur main libre ou encore utiliser des casques filaires pour vos communications.

Dans tous les cas, le danger existe toujours, mais cette fois ci, il est un peu éloigné. Il faudra à tout prix chercher des solutions adéquates pour ralentir voire éradiquer la bête féroce qui se cache derrière le masque des appareils.

Et comme Jean Guéhenno l’a su bien dire : « Il faudrait ne devenir plus savant que pour changer la vie et augmenter l’espérance ».