Parental control: Faut-il en parler à ses enfants ?

L’importance du parental control, ou contrôle parental en français, ne cesse de se vérifier jour après jour, en particulier depuis que la plupart des enfants et des adolescents disposent maintenant d’un smartphone leur permettant d’accéder 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à une multitude de contenus, pas forcément toujours appropriés, sur le net.

Il existe probablement autant de manières de mettre en place un contrôle parental que de parents. Les logiciels de parental control ont en ce moment beaucoup la côte, en particulier les logiciels espions, comme par exemple MspyFlexispy et Highster Mobile, pour ne citer que les leaders du marché.

Seulement voilà, si ces logiciels de parental control peuvent se révéler très utiles pour bien surveiller son enfant et faire en sorte qu’il ne soit jamais en mesure de faire des bêtises, de consulter du contenu violent ou pornographique, ou d’avoir des mauvaises fréquentations, ils peuvent aussi se révéler très intrusifs.

Un ado qui se sent violé dans son intimité ou qui ne comprend pas pourquoi vous le surveillez de la sorte pourrait être très en colère contre vous, et le processus de contrôle parental mis en place pourrait avoir des effets contraires aux effets désirés en vous éloignant de vos enfants au lieu de vous rapprocher.

parental-control

Le parental control, une surveillance complète et exhaustive

Les meilleurs logiciels espions permettent de surveiller absolument tout ce que la personne surveillée fait sur son smartphone.

Il est possible de consulter tous les messages émis et reçus à partir du téléphone cible et d’écouter les conversations téléphoniques en direct à partir d’un panneau de contrôle accessible en ligne par le propriétaire du logiciel espion, c’est-à-dire les parents.

Les appels téléphoniques peuvent aussi être enregistrés, et il est possible de récupérer tout le carnet d’adresses et ses contacts, les mots de passes tapés dans le téléphone, l’historique internet et les sites visités ainsi que les applications utilisées.

Certains des logiciels espions les plus avancés permettent aussi d’activer le micro d’ambiance et la localisation GPS à distance, rendant tout bonnement impossible pour votre enfant de vous mentir sur où il se trouve et avec qui puisque vous pouvez l’écouter et regarder sa localisation.

Bref, si vous utilisez une telle application, votre contrôle sera à la fois indétectable, puissant et complet, ce qui peut sembler pratique et séduisant, et c’est bien sûr ce qui pousse de nombreux parents à vouloir acquérir un logiciel espion pour surveiller leur enfant de cette façon.

Mais en y repensant, faire ce genre de choses est-il acceptable ? Pensez-vous que ce genre de méthodes donne le bon exemple à votre enfant ?

Bien sûr, dans un monde idéal, vous pourriez tout simplement faire entièrement confiance à votre ado, et il n’y aurait même pas d’horribles contenus violents et pornos sur le net, mais ce n’est pas le monde dans lequel nous vivons ! Alors, comment conciliez votre désir de protéger votre progéniture et votre besoin de contrôle avec l’envie d’être sincère avec vos enfants et de leur faire confiance ? Faut-il leur en parler ou se reposer sur la certitude que ces logiciels espions sont indétectables lorsqu’ils sont correctement installés ? Nous vous donnons ici nos réponses.

Pour les plus jeunes, insister sur le fait qu’il s’agit de protection

Les experts du contrôle parental recommandent de dire aux enfants les plus jeunes, c’es- à-dire entre l’âge où ils ont leur premier téléphone et 12 ou 13 ans selon leur niveau de maturité, que vous les surveillez.

A cet âge, il faut insister sur le fait qu’il s’agit d’une protection, et que même sur internet, les parents voient ce qu’ils font et sont en mesure de les défendre s’ils se font embêter par des enfants plus vieux ou des gens bizarres.

Il faut bien leur expliquer que papa et maman peuvent voir les sites où ils vont, que certains de ces sites sont interdits, et que les parents savent toujours tout..

Vous pouvez même leur dire que c’est votre petit doigt qui vous l’a dit comme à l’époque, pas forcément besoin de leur expliquer tous les tenants et les aboutissants des logiciels espions, en particulier car à cet âge, ils ne sont pas de toute façon en mesure de contourner le contrôle parental que vous avez mis en place.

enfants-internet-article

Pour les adolescents, tout dépend de leur niveau de maturité

Si vous êtes vraiment sûrs que votre ado n’essayera pas de vous berner, vous pouvez essayer de construire avec lui une relation de confiance basée autour de votre utilisation du logiciel espion.

Par exemple, il est possible de s’accorder sur le fait que vous allez lire de temps en temps son historique internet et que vous serez vigilants sur les conversations qu’il peut avoir avec des inconnus à travers des applications de voix sur IP ou de messagerie instantanée comme Viber, Skype, Facebook….

En revanche, libre à vous de lui proposer de le laisser tranquille et de ne pas lire les messages textes qu’il échange avec son ou sa petite amie, ou ses meilleurs amis en qui vous avez confiance car vous les avez déjà rencontrés.

Bref, à vous de voir et de construire avec votre ado une relation équilibrée basée entre le contrôle et la surveillance d’un côté, et la confiance et la vie privée de votre enfant de l’autre.

En revanche, et c’est là une règle d’or, il ne faut laisser une deuxième chance à son ado qu’une seule fois. Si celui ci trahit une fois votre confiance puis une deuxième fois, il faut savoir être fort et commencer à espionner son téléphone à l’aide du logiciel le plus puissant de parental control que vous pourrez trouver, pour être sûr qu’il ne se moquera plus de vous.

Car quand la confiance est trahie, il faut prendre les mesures qu’il s’impose pour être sûr que votre adolescent n’ira pas se mettre en danger ou plonger dans la drogue et les mauvaises fréquentations.

En résumé, tout dépend de votre enfant et de son degré de maturité, mais utiliser un logiciel espion ne veut pas forcément dire que vous devez le faire à l’insu de votre enfant.

Surveillance et contrôle ne veut pas forcément dire que vous ne pouvez pas respecter un peu la vie privée de vos enfants. Alors, à vous de voir et d’inventer la solution de contrôle parental qui vous convient le mieux !