Accueil » Les dangers des réseaux sociaux affecteraient plus les filles

Les dangers des réseaux sociaux affecteraient plus les filles

Les réseaux sociaux sont plus que jamais au cœur de notre vie. Et forcément les dangers des réseaux sociaux aussi… Et visiblement ça serait les filles qui seraient les plus affectées.

Le monde virtuel a littéralement modifié notre manière de vivre. Aujourd’hui nous pouvons communiquer avec une personne qu’apparement on ne connait pas et que l’on ne rencontrera peut-être même jamais. Comme le dit si bien une pub, le monde est devenu un village.

On peut communiquer avec n’importe qui, quand on veut et de la manière que l’on souhaite. Des SMS, des appels, des messages instannés, des messages ou appels vidéos.

Toutes ces possiblités, bien sûr sont appréciées par des millions de personnes qui en profitent allègrement. Mais si tout ça c’est bien joli, il y a aussi le côté obscur des nouvelles technologies.

Girl and mother using laptop

 

Une étude démontre les dangers des réseaux sociaux

En réalité, ce n’est une grande nouvelle pour personne mais les médias sociaux ne sont pas vraiment bons pour la santé mentale des plus jeunes, aussi bien filles que garçons.

Mais en fait une étude vient de démontrer que les dangers sociaux affecteraient plus les filles que les garçons.

Une recherche effectuée par l’Université de l’Essex a rassemblé des données sur plus de 10 000 familles du Royaume-Unis depuis 2009 jusqu’à 2015. Les enfants concernés par cette étude était âgés de 10 à 15 ans.

Ce qui fut particulièrement étudié, c’était la santé mentale. La gaieté et la manière d’être dans différentes sphères de leur vie avaient ainsi été passée au crible comme à l’école, leur relation avec leurs pairs, et les autres défis sociaux et challenges émotionnels.

Les résultats publiés dans l’étude !

Les jeunes filles utilisent plus les médias sociaux que les garçons. Et leur santé mentale souffrent énormément. Les jeunes filles ayant plus de 10 ans passeraient au moins 1 heure de temps sur diverses applications et médias sociaux via leur smartphone connecté à internet.

7 % des jeunes âgés de moins de 10 ans passent moins de temps que les filles sur les applications sociales.

A 15 ans, l’intérêt monte ! 43 % des adolescents des adolescents utilisent les messageries instantannées au moins deux heures par jour.

De même, au moins 31 % des adolescents de moins de 15 ans utilisent des applications des médias sociaux au moins une heure chaque jour.

Les adolescents âgés de 10 ans environ présentent des problèmes de santé comme un manque de joie de vivre. Ils présentent également des difficultés émotionnelles par rapport aux autres jeunes gens.

Les dangers des réseaux sociaux pour les jeunes filles et garçons

La cybère intimidation

La cyber intimidation est un phénomène qui s’est emparé des médias sociaux. Aujourd’hui aucun adolescent ne peut affirmer qu’il n’a eu aucune expérience d’harcèlement en ligne.

Et les jeunes filles sont le plus concernées par les dangers des médias sociaux car elles sont plus intéressées à prendre contact avec le sexe opposé.

Elles passent également plus de temps sur les médias sociaux que les garçons. L’intimidation est partout, à l’école, dans la rue, etc. Et la situation est tout aussi horrible que l’on soit une fille ou un garçon.

Le cyber harcèlement

Les harceleurs sont les premiers à rechercher des jeunes filles en ligne. Il s’agit toujours de jeunes adults ou adolescents, le plus souent plus agés que leurs victime. Ils cherchent premièrement à créer une relation d’amitié et après avoir réussi à obtenir une paire de rendez-vous sur les médias sociaux, ils essaient d’obtenir des informations plus personnelles et cherchent à rencontrer les ados dans la vie réelle.

D’autre part, les jeunes garçons sont eux aussi victimes de harcèlement mais dans une moindre mesure tout de même.

La pédophilie

Les pédophiles ont eux aussi désormais l’habitude de chasser leurs victimes sur internet, plus particulièrement des jeunes garçons.

Ils regardent différents profils en ligne avec une faible sécurité. Ils récupèrent ainsi les informations personnelles comme le nom, le prénom, l’école, leur adresse personnelle…

Et puis ils essaient ensuite de les rencontrer dans la vie réelle. Im faut savoir que les pédophiles sont largement présents sur de nombreuses plateformes de médias sociaux.

Entre autres problèmes, qui affectent d’autant plus les jeunes filles, on peut noter la dépression, l’anxiété, et bien d’autres encore qui peuvent mettre leur bien-êtreD en danger.

Les dangers des réseaux sociaux : quelles mauvaises habitudes ?

Les sexting

Les jeunes filles ont plus la mauvaise habitude de se voir enroler dans des problèmes de sexting. Elles passent qui plus est des heures derrière leur écran.

Les jeunes filles ont ainsi plus l’habitude que les jeunes garçons de faire des petites vidéos courtes à moitié nue ou qui révèlent leur intimité. Elles les postent ensuite sur les réseaux sociaux.

L’utilisation de code

C’est désormais plutôt fréquent de voir des jeunes filles qui communiquent avec des messages codés.Elles utilisent ainsi différents codes pour tromper leur parents et communiquer avec leur amis ou leur petit-copain. Cependant l’utilisation de ces messages codés représentent un véritable défi pour les parents et un danger pour les adolescents.

Voici quelques messages codés utilisés par les jeunes générations :

LH6 pour Lets have sex : une invitation pour avoir du sexe.

IWSN : I want sex now pour je veux du sexe maintenant

Les défis sur les réseaux sociaux

Les défis sur les réseaux sociaux sont en augmentation et ils ne sont pas sans risque. Le meilleur exemple du cas est sans aucun doute le défi de la baleine bleue.

Mais il y en a bien d’autres semblables. Les études démontrent ainsi que les jeunes gens sint facilement séduits par ces défis à la mode. Mais leur niveau émotionnel élevé leur provoquent justement souvent des troubles émotionnels.

Comment les parents peuvent protéger leurs filles des danger des réseaux sociaux ?

Le plus simple à faire pour protéger ses enfants et plus particulièrement ses filles des dangers des médias sociaux consistent sans aucun doute à installer un logiciel de contrôle parental.

Et les plus pertinents à ce niveau sont sans conteste les logiciels espion comme Mspy, Hoverwatch et Flexispy. Grâce à votre logiciel espion vous aurez en effet toujours un œil sur les activités de vos ados.

Les applications sur Android permettent ainsi aux parents réguler l’utilisation des médias sociaux et des smartphones de manière plus générale.

Grâce au logiciel espion en quelques clics les parents qui veulent prendre soin de leurs enfants accèdent au SMS, MMS, Appel, mail, historique de navigation, etc.

Tous les messages, les vidéos les conversations envoyées peuvent ainsi être consulté et le cas échéants enregistrées. Des capture d’écran de différentes applications et autre page de réseaux sociaux peuvent également être prises.

Les parents peuvent égalment protéger leurs enfants des dangers des édias sociaux en controlant le téléphone portable à distance. Ils peuvent par exemple mettre fin au sexting si un ado s’y adonne.

Ils peuvent bloquer l’accès à internet si leur fille est sur le point d’envoyer un sexting ou encore une vidéo à moitié nue. Ils peuvent aussi bloquer les appels des personnes qui ne devraient pas appeler, etc.

Bien des possibilités s’offrent encore aux parents qui installent un logiciel espion sur le téléphone de leurs enfants, comme par exemple le GPS ou encore l’enregistrements des sons ambiants…

En guise de conclusion, parents, vous savez bien que les ados, aussi bien filles que garçons passent plusieurs heures par jour avec leur smartphones.

Mais ce que vous savez moins c’est ce qu’ils font avec leur smartphone. Avec Mspy, Hoverwatch ou Flexispy, plus aucun secret. Vous pouvez donc bien prednre soin et les protéger des dangers des réseaux sociaux.

Retour haut de page