Accueil » Quelles sont les solutions pour un contrôle parental efficace en 2019 ?

Quelles sont les solutions pour un contrôle parental efficace en 2019 ?

Aujourd’hui, qu’on le veuille ou non, la technologie fait partie de notre quotidien. Certains peuvent s’énerver de cette situation, d’autres s’en offusquer, ne rien faire ou encore fermer les yeux. Mais en tant que parents, ce genre d’attitude est tout simplement un non-sens. En effet, on peut se battre contre la réalité ou tout simplement l’accepter (mais pas se résigner) et trouver des solutions pour qu’elle s’accorde au mieux avec nos envies, souhaits et aspirations. Et quand on parle de nouvelles technologies, le contrôle parental est sans aucun doute l’une des meilleures options qui s’offrent à vous.

Mais qu’est-ce que le contrôle parental ? Pourquoi est-ce indispensable aujourd’hui ? Comment en mettre un en place de manière efficace ? Quelles sont les solutions qui s’offrent à vous ? Sur quels dispositifs ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre maintenant.

Le contrôle parental, mais c’est quoi au juste ?

Le contrôle parental c’est avant tout une protection, un moyen de protéger vos enfants. Les protéger des différents dangers du web et des écrans de manière générale. Il s’agit donc de surveiller, filtrer, interdire, limiter, encadrer l’activité sur internet et autres dispositifs connectés ou non.

Contrôler l’accès au contenu est donc le premier objectif que doit remplir un contrôle parental efficace. Il s’agit ainsi de mettre en place des filtres afin que votre chérubin n’ait pas accès à certaines catégories de sites, à certains contenus, à certaines applications.

Le second objectif consiste à limiter l’accès aux écrans. En effet, les enfants passent de plus en plus de temps derrière un écran et de plus en plus jeunes. C’est un véritable problème surtout que beaucoup ont du mal à contrôler le temps passé derrière l’écran. Dans les cas les plus graves, ça devient même une véritable addiction. Un bon logiciel de contrôle parental pourra donc limiter les plages horaires et le nombre d’heures par jour durant lesquelles un dispositif peut être disponible.

Enfin, un troisième objectif consisterait à limiter l’accès à certaines applications, au téléchargement de certains contenus, parfois payants ou qui peuvent contenir des malwares par exemple.

Pourquoi mettre en place un contrôle parental est si important aujourd’hui ?

La réponse à cette question est toute simple : parce que mal utilisées les nouvelles technologies sont dangereuses. Il faut dire les choses comme elles sont ! L’activité sur le net pas, peu ou mal encadrée peut en effet porter un réel préjudice à vos enfants. Le risque d’addiction aux écrans est par exemple bien réel. Il suffit d’avoir conscience de la réalité dans laquelle nous vivons pour se rendre compte que ce n’est pas très étonnant. En effet, selon une étude de Common Sense Media et Huffingtonpost les enfants de 5/7 ans passent en moyenne 4,5 heures/jour derrière un écran ! 9 heures pour les 13/19 ans. Pas étonnant quand on sait qu’un enfant sur trois âgés de 8 à 11 ans possèdent leur propre smartphone et que 16 % des enfants âgés de 3 à 4 ans ont leur propre tablette !

Mais ce qui est d’autant plus « grave » c’est que les enfants qui surfent sur internet sans balise pour les guider s’exposent souvent sans le vouloir à toutes sortes de contenus vraiment inappropriés : scènes de violence, de sexe, de pornographie, de pédopornographie, de pédophilie

En plus de ces contenus qui peuvent être vraiment choquants voire traumatisants, il faut savoir aussi que ce qu’ils voient sur internet peut les affecter dans leur réalité, dans leur quotidien. Ainsi, la limite entre le virtuel et le réel devient vraiment floue et dangereuse. Il faut par exemple avoir conscience que plus de 30 % des élèves du secondaire ont déjà été victimes de cyberharcèlement et/ou ont déjà envoyé ou reçu des messages à contenu sexuel (ou sexting). Que plus de 40 % des enfants ont déjà eu un contact virtuel avec des inconnus dangereux ou indésirables autrement dit des cyber prédateurs ! Forcément, quand on est parent, ces quelques chiffres nous font froid dans le dos.

La mise en place d’un contrôle parental est donc plus qu’importante, elle est capitale ! À plus forte raison si les enfants sont jeunes. Un contrôle parental va donc les protéger contre tout ce contenu inapproprié mais permettre aussi de les protéger contre une éventuelle addiction à l’écran, du moins les aider à contrôler le temps passer à être connecté sur les réseaux sociaux par exemple ou à jouer.

S’il est parfois difficile pour nous autres adultes de mettre un frein, alors imaginez pour un enfant… Un contrôle parental va donc permettre de définir le temps autorisé par jour, par dispositif, le temps cumulé entre tous les dispositifs voire en fonction de l’application par exemple. L’utilisation connectée/hors connexion. Le contrôle parental permettra également de définir des plages horaires d’utilisation autorisée / interdite. Par exemple pas durant les heures de classe, pas après 22h00, 23h00 pour le WE, etc. Grâce à cet encadrement votre enfant apprend donc à gérer son temps, sa consommation de jeux/connexion.

Enfin, le troisième axe important d’un logiciel de contrôle parental efficace consiste à empêcher votre enfant d’accéder à des applications non-adaptées. Ou qu’il télécharge du contenu non-adapté à son âge. Dans bien des cas et souvent sans le vouloir, votre enfant peut en effet télécharger un malware, télécharger un jeu ou une application payante, etc. Un contrôle parental efficace va donc prévenir ce genre de mauvaise surprise.

Quelles sont les solutions aujourd’hui disponibles pour iPhone et Android ?

Tout d’abord il convient de préciser que de manière générale les solutions existantes et les options qui les accompagnent sont beaucoup plus limitées pour les iPhones que les Android. Apple propose en effet des produits beaucoup plus fermés. Et qu’il est aussi plutôt rare d’avoir des logiciels de contrôle parental ou des logiciels espions tels que Mspy, Hoverwatch et Flexispy qui prennent en charge l’ensemble des plateformes.

Précisions faites, à notre avis la meilleure solution disponible pour mettre en place un contrôle parental efficace c’est Qustodio. Pour la simple et bonne raison qu’il s’agit d’un logiciel vraiment dédié au contrôle parental. C’est-à-dire que ce n’est pas un logiciel espion ou encore un antivirus qui propose une option contrôle parental. Et forcément, cette spécificité se voit dans les options, fonctionnalités et autres réglages proposés. Surtout que Qustodio offre une couverture vraiment multi plateforme : smartphone, ordinateur (fixe ou portable), tablette et même liseuse Kindle. Le logiciel prend en charge les principaux systèmes d’exploitation : Android et iOS donc mais aussi Mac et Windows. Mieux encore, Qustotio prend en charge plusieurs dispositifs en fonction du forfait (5, 10, 15). Bref c’est la solution la plus complète, la plus polyvalente, la plus adaptée.

Une excellente option mais pas la seule pour un contrôle parental iPhone. En effet vous pouvez également opter pour ce que l’on appelle donc des logiciels espions. Consulter notre comparatif. Et comme leur nom l’indique il s’agit ici d’espionner un iPhone, de surveiller l’activité sur le web ou dans la vie réelle. L’objectif est également le même : protéger votre enfant, mais ici les moyens sont différents, plus intrusifs. Vous pourrez par exemple consulter les messages sur plus de réseaux sociaux, allumer à distance la caméra, enregistrer les frappes de clavier, définir des zones géographiques et être averti lorsque l’enfant la quitte, etc. Mspy et Hoverwatch semble alors apparaître comme les meilleures options. Le premier prend en charge iOS, Android, Mac et Windows tandis que le second uniquement Windows et Mac. Il faut donc bien réfléchir à votre objectif et aux moyens d’y parvenir.

Quelles sont les meilleures solutions pour Windows et Mac ?

Pour un contrôle parental Windows 10 et Mac on peut par exemple citer Refrog. Refrog est surtout connu pour être un enregistreur de frappe, ce qu’il est à l’origine. C’est-à-dire que tout ce que votre enfant tape sur son dispositif, le logiciel l’enregistre. Mais progressivement des options et autres fonctionnalités se sont ajoutées. Par exemple la capture d’écran, l’historique des sites web visités, des vues de webcam, réception d'email, etc.

On pourrait donc dire que Refrog est une sorte de mixte entre un logiciel de contrôle parental et un logiciel espion. Par exemple il n’offre aucun filtre ou plage horaire, le logiciel s’installe aussi sur un seul dispositif à la fois. Bref si Refog peut donc s’avérer être une option, si vous recherchez vraiment un contrôle parental Windows 10 (ou antérieur d’ailleurs) ou Mac, nous ne pouvons que vous recommander de vous tourner vers Qustodio, encre une fois.

Les autres alternatives de contrôle parental

Mais bien évidemment lorsque l’on parle d’internet et de monde connecté, il y a des incontournables. Des sites qui brassent des millions de visiteurs et qui proposent donc des options plus ou moins élaborées. Options qui sont plus ou moins efficaces pour protéger vos enfants. Vous pouvez ainsi compter sur le contrôle parental de Google pour vous aider à protéger vos chérubins. Et oui Big brother ne vous veut que du bien ! En plus de Google en soit vous pouvez configurer YouTube ou même configurer Netflix. Ainsi vos enfants n’auront pas accès à des vidéos qui ne leurs sont pas destinées. Mais pourtant très facilement accessibles sans un minimum de précautions.

Vous n’y avez peut-être pas pensé mais les consoles de jeux comme la Nintendo Switch,sont des objets connectés. Elles peuvent donc aussi permettre aux enfants d’accéder à des jeux qui ne sont pas adaptés. Là encore Nintendo permet de configurer certains paramètres de la Switch afin que de telles déconvenues ne surviennent pas.

Enfin la configuration de votre box permet aussi de mettre en place un contrôle parental orange ou autre FAI..

Conclusion

Comme vous l’aurez certainement compris, la mise en place d’un contrôle parental vraiment efficace est devenu indispensable aujourd’hui. Les dangers du web sont en effet bien réels. Vos enfants peuvent ainsi facilement être exposés à du contenu inapproprié voire bien pire. Tous parents soucieux du bien-être de ses enfants devrait donc mettre en place certaines mesures de protection en passant par un logiciel de contrôle parental spécialisé comme Qustodio par exemple, en installant un logiciel espion ou en configurant les principaux médias auxquels l’enfant à accès. Cette dernière option bien que très limitée est déjà un bon début

Retour haut de page