Accueil » Comment pirater Messenger facilement ?

Comment pirater Messenger facilement ?

Messenger, c’est l’application de messagerie de Facebook. Autrement dit elle représente des centaines de millions d’utilisateurs actifs quotidiens dans le monde. Si auparavant Messenger était donc nécessairement liée à Facebook, depuis 2014 ce n’est désormais plus le cas. C’est-à-dire que vous pouvez donc profiter de l’application sans avoir pour autant un compte Facebook. Conséquence d’une telle popularité, de plus en plus de personnes veulent savoir comment pirater Messenger. Vous aussi ? Nous allons vous donner plusieurs options pour arriver à vos fins.

L’utilisation d’un logiciel espion pour pirater Messenger

Parent vous êtes inquiets, vous voulez savoir pourquoi votre enfant passe tant d’heures sur Messenger… Connaître ses contacts, les images qu’il échange… Vous craignez d’éventuels problèmes car ils sont bel et bien une réalité : cyberharcèlement, usurpation d’identité, publication de contenu intime…

Utiliser un logiciel espion pour pirater Messenger

La meilleure solution pour pirater Messenger consiste à installer un logiciel espion. En effet, grâce à Mspy, Hoverwatch ou Flexispy vous allez pouvoir consulter tous les messages et toutes les vidéos et images qui sont transmises. Mais vous allez aussi pouvoir connaître tous les contacts, les appels reçus ou passés, lire les SMS. Vous pourrez encore géolocaliser le smartphone, mettre en place des alertes de différents types (recherche sur internet, mots utilisés, sites visités, etc.), disposez du Keylogger et accéder aux autres réseaux sociaux. Par conséquent vous faites bien plus que pirater Messenger. Vous protégez réellement votre enfant. En plus de toutes ces fonctionnalités (ce n’est qu’un échantillon), l’autre avantage c’est que les meilleurs logiciels espions sont très faciles à utiliser. Voici les différentes étapes à suivre

  • 1/ Installez le logiciel espion choisi sur votre ordinateur et créez votre compte utilisateur
  • 2/ Installez l’application sur le téléphone cible (un accès physique de quelques minutes est donc nécessaire)
  • 3/ Connectez-vous à votre compte utilisateur, l’espionnage commence. Vous pouvez donc régler un grand nombre de paramètres pour que la surveillance soit plus efficace.

Les résultats de ces logiciels espion sont garantis, des offres d’essai gratuites sont disponibles et un support est également présent pour vous donner un coup de main si besoin. La solution optimale.

La technique de l’erreur volontaire ou réinitialisation de mot de passe pour pirater Messenger

Cette technique est un peu tirez par les cheveux, certes mais elle fonctionne si vous vous y prenez bien. Il s’agit ici de se tromper volontairement lorsque l’on entre le mot de passe pour accéder au compte messenger. En effet, au bout de trois erreurs, l’application se rend compte que vous avez visiblement des problèmes de mémoires. Elle vous demande donc tout bonnement « mot de passe oublié ». Vous répondez donc que oui mais que vous avez oublié aussi votre adresse mail, qu’il faut donc envoyer le mot de passe sur une nouvelle adresse mail (que vous aurez créé au préalable). Messenger qui ne veut pas se laisser rouler dans la farine aussi facilement vous demande donc le nom de trois amis qui sont déjà sur votre compte. Ils serviront donc d’alibi afin d’authentifier votre compte…

Il faut donc être plus rusé que Messenger et avoir préparé son coup au préalable. Car les trois amis en question que la cible doit donc avoir accepté, c’est vous qui les aurez créés. Il faut donc la jouer finaud pour que les trois demandes d’amis soient acceptées et ne puissent pas être rencontrées physiquement du jour au lendemain… Sinon, il peut s’agir également de trois amis de confiance qui sont déjà également amis avec la personne cible et par conséquent disposés à la « trahir », ça peut très bien être pour son bien.

Donc lorsque Messenger vous demande trois amis afin de confirmer la véracité de l’identité, vous transmettez ces trois noms. Il leurs sera alors envoyé un message de confirmation qu’il vous sera donc facile de confirmer (ou que les véritables amis de confiance répondront). Il vous suffira donc de valider la nouvelle adresse Email et de changer de mot de passe : vous aurez alors piraté Messenger. Par contre il faudra en profiter rapidement car ce hacking ne durera pas. En effet, la victime va s’en rendre compte…

Pirater Messenger en volant les cookies

Les cookies ce sont les données stockées en local sur l’ordinateur. Ces cookies permettent de conserver les données d’identification sur tous les sites que visités (entre autres). Voler les cookies, c’est donc voler une mine d’or d’informations personnelles, informations personnelles qui permettent donc aussi de pirater Messenger. Si vous volez les cookies de la personne cible et les injectez dans votre navigateur, vous allez alors accéder de manière instantanée au compte que vous souhaitez pirater.

La manière la plus simple et efficace mais aussi relativement limitée pour récupérer des cookies consiste à partager le même réseau Wifi que la cible. Ensuite par exemple grâce à Firesheep, une extension de Firefox, vous allez pouvoir renifler le trafic web. Tous les cookies seront alors conservés dans un onglet de la barre supérieure du navigateur et vous pourrez facilement les utiliser.

Cependant ce piratage n’est là encore que temporaire car il ne sera efficace que durant le temps où la session de la cible reste ouverte. Car le cookie copie la session en cours d’exécution. Donc, une fois la session fermée, il faut repasser par le processus d’identification pour le titulaire du compte et le vol des cookies pour le pirate.
Cependant bien des personnes n’ont pas l’habitude de fermer le session, il ferme la page ou la minimise. Cela ne suffit pas pour déconnecter une session… Pendant ce temps vous pourrez tout de même récupérer beaucoup d’informations.

La technique de l’hameçonnage ou pishing

Cette technique est là aussi plutôt complexe à mettre en place. Un minimum de bagage en informatique est nécessaire… En effet une autre technique pour pirater Messenger consiste à prendre possession du dispositif cible et d’y intégrer une fausse page d’accueil. La victime croyant être sur la page originale de Messenger va donc y entrer identifiant et mot de passe. Données que vous allez donc récupérer…
Divers sites présents sur le net proposent de telles copies de pages ou des tutoriels pour apprendre à cloner un site Web. Bon forcément, c’est pas forcéent à la portée de tout le monde.

Utiliser une application Keylogger pour pirater Messenger

Une autre alternative pour pirater Messenger consiste à télécharger une application Keylogger. Difficile de vous en recommander une en particulier car celles qui ne sont pas fournies avec des logiciels espions de référence sont parfois peu recommandable justement. Le fait est que le Keylogger installé sur le dispositif cible, va enregistrer toutes les frappes et mots qui y sont tapés. Ces données sont ensuite transmises sur votre compte utilisateur. Il devient alors très facile de récupérer les mots de passe et d’accéder à tous les comptes voulus…

Pirater Messenger grâce à un site en ligne

Il faut être très vigilant à ce niveau car bien des arnaques existent, c’est pourquoi nous vous présentons un site gratuit. Comme ça au moins, vous ne risquez rien. Il s’agit de Hyper-Cracker. Il suffit juste de transmettre l’identifiant Facebook (Messenger étant souvent relié à FB). Et c’est alors l’équipe du site qui fait le travail et prend tout en charge. Quelques minutes seulement suffisent pour avoir le mot de passe. La technique est vraiment efficace et présente aussi l’avantage qu’il est impossible de remonter jusqu’à vous étant donné que vous ne faîte que transmettre l’ID. Légalement vous n’êtes donc par responsable du piratage… ?

Gratuit ne veut pas dire fiable. Prenez tout de même des précautions pour vous connecter à ce genre de site. Protégez-vous par exemple avec un VPN, passez par un proxy…

Pirater Messenger  » à l’ancienne « , en mode furtif

Et oui, l’une de meilleures manières peut-être de pirater messenger, c’est de le faire à l’enseigne, c’est-à-dire en regardant directement dans le dispositif, en mode furtif. Car bien évidemment, il ne faut pas se faire prendre en flagrant-délit. Il faut donc bien choisir son moment : pendant, la douche, le sommeil… Il faut pouvoir accéder à l’appareil, connaître le mot de passe de déblocage, puis celui de Messenger si la session est fermée. Bref, nous avons dit à l’ancienne pas « efficace » ni « sans risque ». Vous l’aurez compris beaucoup de paramètres rentrent en jeux pour que votre tentative soit couronnée de succès…

Utiliser un extracteur de mot de passe pour pirater Messenger

Enfin, pour pirater Messenger, vous pouvez encore utiliser un extracteur de mot de passe. L’extracteur va ainsi pouvoir déchiffrer le mot de passe à partir des données stockées sur le navigateur : encore une fois les fameux cookies mais aussi le cache par exemple. L’extracteur va tout simplement rechercher puis afficher le mot de passe en question. Vous n’aurez plus qu’à le saisir depuis votre dispositif. Vous accéderez alors à toutes les informations voulues. Quelques secondes suffisent.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, il existe donc plusieurs techniques pour pirater Messenger. Certaines sont vraiment faciles à mettre en place d’autres moins. Certaines sont aussi beaucoup plus efficaces, beaucoup plus polyvalentes, d’autres plus limitées. À vous de voir donc celles qui répondent vraiment à vos besoins.

Retour haut de page