Accueil » Qustodio, le meilleur logiciel de contrôle parental ?

Qustodio, le meilleur logiciel de contrôle parental ?

Introduction

Qustodio est aujourd’hui présenté par beaucoup comme l’un des logiciels de contrôle parental les plus efficaces du marché, si ce n’est le meilleur. Derrière ce nom un peu bizarre se cache en effet un grand nombre de fonctionnalités et bien d’autres atouts encore. Mais comme tout n’est jamais rose Qustodio présente aussi quelques inconvénients. Nous allons donc vous présenter tout ça dans cette revue détaillée. Pour les parents qui s’interrogent encore sur l’utilité d’un logiciel de contrôle parental ou un logiciel espion, ces quelques chiffres devraient vous enlever toute hésitation.

Ainsi d’après une étude menée par Common Sense Media et Huffingtonpost, les enfants de 4/7 ans passeraient en moyenne 4,5 heures par jour devant divers écrans, 9 heures par jour en moyenne connectés pour les enfants âgés de 13/19 ans. Mais ce qui est encore plus effrayant mais bien réel c’est que 34 % des élèves du secondaire ont déjà été victimes de cyberharcèlement (soit 1/3), 31 % ont déjà envoyés ou reçus des messages à contenu sexuel et 41 % ont déjà eu un contact avec des cyberprédateurs ! (Source : cyberbullying.org – statista.com). Si vous aviez encore des doutes… Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas !

Qustodio dans les grandes lignes

Il s’agit d’un des logiciels de contrôle parental les plus performants actuellement disponibles sur le marché. Son forfait standard offre la possibilité de surveiller 5 dispositifs différents et de configurer la surveillance différemment pour chacun d’entre eux. Idéal donc si vous avez un pré-ado, et un enfant encore plus jeune. De multiples configurations sont ainsi disponibles. Vous pourrez par exemple régler précisément différents filtres et gérer le temps d’écran autorisé. Des rapports détaillés de l’activité sur le net pour chaque dispositif sont transmis tous les jours ou une fois par semaine. Vous profiterez encore de la géolocalisation en temps réel de votre enfant pour être rassuré à tout moment.

Regardons maintenant de manière un peu plus précise comment tout cela fonctionne.

Qustodio un logiciel multiplateforme

Comment cela fonctionne ? Ou plutôt où cela fonctionne… Et pour le coup vous ne serez pas déçu car à l’heure actuelle même les plus petits peuvent avoir accès à un ordinateur, un ordinateur portable, un smartphone, une tablette ou même une liseuse Kindle ! Bien sûr tous ces appareils ne sont pas forcément à eux, tout dépend de leur âge, mais si tous ces dispositifs sont présents dans la maison, ils peuvent très bien leurs « tomber » entre les mains. Et en tant que parents bien sûr vous souhaitez les protéger des images violentes et autres déconvenues.
C’est en ça notamment que Qustodio se démarque de ses concurrents car il offre une solution multisupport donc téléphone, ordinateur, liseuse, etc. mais aussi multi système d’exploitation : Mac, Windows, Android, iOS, Linux. Votre famille sera vraiment bien protégée.

Qustodio ou la facilité d’utilisation

L’un des premiers points forts de Qustodio c’est que le logiciel est très facile à utiliser mais aussi à installer sur votre dispositif. Vous devrez d’une part créer un compte de contrôle parental et d’autre part installer l’application sur le ou les dispositifs de l’enfant.

Donc pour créer un compte de contrôle parental pour le parent, en résumé il suffit de se rendre sur le site de Qustodio et y créer vos codes d’accès. Vous allez ensuite créer le profil de votre enfant. Là encore c’est très simple. Vous devez choisir premièrement le/les dispositifs qu’utilise votre enfant (smartphone/ordinateur/tablette), choisir un avatar, puis préciser le sexe et l’année de naissance de votre enfant. Ces informations sont importantes pour que les filtres de certains sites web soient mis en place de manière automatique.

Vous allez alors déjà constater que l’interface web est vraiment bien faite. Intuitive, son design est des plus épurés mais avec des couleurs. Bref, l’ensemble est vraiment facile à prendre en main et agréable.

Une fois cette première phase effectuée, vous pouvez donc passer à la seconde étape. Il ne vous reste plus qu’à installer le logiciel sur le/les dispositifs cibles. Et si le logiciel est donc facile à prendre en main dès l’installation, il sait aussi se faire discret. En effet au cours du processus de mise en place vous allez pouvoir choisir de ne « laisser personne voir que Qustodio a été installé sur l’ordinateur ». Ni vu ni connu vous allez pouvoir surveiller et protéger l’activité en ligne de votre enfant.

Installer le logiciel sur le dispositif cible

Par exemple avec le smartphone de votre enfant, vous allez vous rendre sur l’AppleStore ou GooglePlay et télécharger l’application Qustodio. Avec l’ordinateur sur le site de Qustodio. Vous allez cliquer sur l’option « I have a parent accunt », (j’ai un compte de parent) et vous allez alors entrer le mot de passe et l’identifiant associé (à ce compte parent). Ensuite vous préciserez que le téléphone/ordinateur/tablette est celui de votre enfant (le dispositif cible). Enfin vous pourrez y entrer le profil de votre enfant.

Une fois ces petits réglages enregistrés, le logiciel va donc commencer à surveiller toutes les activités en lignes de votre enfant en fonction des paramètres que vous aurez au préalable configurés ou que vous allez configurer maintenant. Paramètres que nous allons désormais vous décrire.

Le filtrage Web by Qustodio

On peut dire que le filtrage proposé par Qustodio est vraiment un filtrage détaillé et précis. Rien ne vous échappe ici avec 29 catégories différentes qui vous sont en effet proposées.

Des sites on peut dire normaux comme par exemple le Sport, les News ou la Santé et d’autres moins, vous pouvez donc facilement interdire ceux qui offrent vraiment un contenu préjudiciable comme Alcool, Drogue, Armes, Contenu pour adulte, Pornographie, Jeux en ligne, etc.
Le parent peut donc autoriser ou non l’accès à toutes ces catégories. Il peut aussi autoriser l’accès à une catégorie de sites mais demander à recevoir une notification lorsque l’un de ces sites est effectivement visité. Notez aussi qu’une option « exception » existe. Ainsi, Qustodio peut intégrer un site dans une catégorie mais si personnellement vous souhaitez laisser l’accès libre, vous pouvez ! Étant donné que vous recevez également un historique complet de tous les sites que votre enfant visite, vous pourrez sans problème ajouter des interdictions ou en enlever.

Précisons tout de même qu’une durée indéterminée d’attente est nécessaire pour que les différents réglages personnalisés soient effectifs.

Enfin pour vous donner une vue d’ensemble de l’activité, un récapitulatif sous forme de diagramme en camembert permet de décrire en un clin d’œil les différentes activités effectuées sur une période donnée.

La gestion du temps selon Qustodio

Un autre paramètre que l’on demande à un logiciel de contrôle parental de prendre en compte, c’est la gestion du temps ! Et oui, les écrans sont vite addictifs et bien des enfants ont du mal à contrôler le temps passé sur leur Smartphones, tablettes, ordinateurs.
En tant que parent, il est donc nécessaire de contrôler combien de temps est passé donc mais aussi quand. Pouvoir établir des limites par jour, par tranche horaire, etc. C’est très important ! Et Qustodio bien sûr vous le permet et de façon vraiment très pratique.

Vous pouvez ainsi décider combien de temps par jour et par dispositif, votre enfant peut être derrière l’écran. Et vous allez également pouvoir définir les heures où il permis/n’est pas permis de se connecter.

Vous pouvez encore personnaliser les restrictions. Par exemple, une fois la durée permise atteinte par périphérique, vous pouvez choisir de « verrouiller la navigation » permettant ainsi à votre enfant d’utiliser les applications mais sans surfer sur le web, « verrouiller l’appareil » interdisant l’utilisation du périphérique en et hors ligne. Vous pouvez également recevoir une alerte lorsque le temps limite est atteint. On regrette tout de même que Qustodio n’offre aucune « demande de temps supplémentaire ». Par exemple si les devoirs sont terminés à temps, si un ami vient passer le WE, etc.

Gestion des applications

Bien évidemment on attend aussi d’un logiciel de contrôle parental qu’il permette de contrôler les applications. Qustodio le fait mais il convient tout de même de préciser que le logiciel ne contrôle que les applications qui sont connectées au réseau et ne prend pas en charge non plus celles qui fonctionnent via chat ou messagerie instantanée du type WhatsApp. Le temps passé à les utiliser est cependant indiqué. Des limites de temps peuvent d’ailleurs être appliquées pour chaque application individuellement à partir du moment où elles son donc connectées à internet.
Cela dit les réglages disponibles restent tout de même plutôt restreints à ce niveau. C’est là où Qustodio pêche un peu… En effet vous ne pourrez que autoriser ou interdire l’utilisation des applications que vous aurez définies. Vous ne pourrez par exemple pas empêcher leur installation, ni même prévenir l’achat intégré. Dommage.

Surveillance de l’activité en ligne

Avec Qustodio, rien ne vous échappe de l’activité en ligne de votre enfant. Vous connaîtrez en effet toutes ses recherches, tous les sites visités. Vous pourrez ainsi accéder au mur Facebook de votre enfant (mais pas aux autres comme Snapchat ou Instagram par exemple). Voir toutes ses publications. Vous ne pourrez cependant pas accéder à ses discussions privées ni à sa liste d’amis. Cependant pour que cette surveillance avancée de Facebook soit effective, il faut que le plug-in de surveillance de Qustodio soit accepté.

Surveillance de la communication et géolocalisation

Qustodio offre une bonne réponse à la surveillance des communications sur Android et Android seulement (comme la majorité des logiciels de contrôle parental, voir notre comparatif). Vous pourrez ainsi surveiller les appels et les SMS sur Android. Vous aurez par exemple la possibilité de bloquer des appels entrants/sortants, mettre en place des numéros d’exception, etc. Par contre les appels vidéos ne sont pas du tout pris en charge.

Enfin, grâce au Smartphone vous pourrez également géolocalisé votre enfant. Vous pourrez ainsi connaître son emplacement en temps réel. Mais par contre vous n’aurez pas la possibilité de délimiter une zone géographique et recevoir une alerte lorsqu’il la quitte (comme le font certains autres logiciels). Un « Bouton Panique » est disponible sur Android.

Tarifs

Enfin les tarifs. Qustodio propose pour qui veut essayer son contrôle parental une offre de 3 jours complètement gratuites et sans données bancaires à fournir. Une offre « Free », donc gratuite, est aussi proposée. Mais cette dernière se limite en nombre de dispositifs (seulement un appareil est pris en charge) et en nombre de fonctionnalités (seulement quelques-unes sont proposées). Qustodio offre sinon son abonnement Premium qui se décline en formules distinctes pour 5, 10 et 15 dispositifs pris en charge, avec des tarifs qui évoluent en fonction (voir le récapitulatif). Notez que des offres écoles et entreprises sont également disponibles.

Des réductions de 10 % sont assez fréquemment proposées.

Conclusion

C’est donc bien vrai, Qustodio est certainement l’un des meilleurs logiciels de contrôle parental aujourd’hui disponible ou le meilleur. En effet, il est multi-plateforme, offre une grande simplicité d’utilisation tout comme de nombreuses configurations et options de surveillance. Le filtrage et la gestion du temps étant sans aucun doute ses points forts. Bref tout ce que l’on peut espérer d’un logiciel de contrôle parental. On regrettera cependant que seul Facebook est pour le moment pris en charge dans les médias sociaux. De même les prix qui peuvent s’avérer onéreux pour certains. Mais, il faut tout de même le préciser : ces prix semblent se justifier au regard des offres concurrentes. En effet l’offre est vraiment plus complète ici que nul part ailleurs. D’ailleurs plus d’un million d’utilisateurs ont déjà choisi de faire confiance à Qustodio.

Retour haut de page