Yik Yak:Un guide sur l’application pour les parents

yik-yak-web-logoUn adolescent ordinaire passe en moyenne entre 8 et 10 heures par jour derrière un écran, qu’il s’agisse d’un ordinateur, d’un smartphone, d’une tablette, ou n’importe quel autre appareil connecté à internet auquel vous pouvez penser.

Le 21ème siècle nous a apporté tellement d’innovations technologiques que la face du monde et chaque aspect de nos vies quotidiennes en a été changé.

Le temps où les appels des ados se limitaient au téléphone fixe partagé avec toute la famille sont derrière nous et depuis longtemps.

Il en va de même pour les correspondants, qui venaient auparavant de l’école et dont les parents connaissaient l’existence car ils voyaient les lettres au courrier.

Le fait que l’on puisse désormais tenir dans sa main un petit ordinateur a changé tellement d’aspects de nos vies, digitaux que les enfants de nos jours ont même du mal à imaginer une existence sans smartphones.

Les parents qui ne se maintiennent pas à niveau à propos de toutes les nouvelles technologies ne feront que devenir de plus en plus déconnectés s’ils ne se renseignent pas sur les nouveautés, et ne pourront plus comprendre ce que font leurs enfants en ligne.

Il existe des centaines d’applications pour smartphones et tablettes qui permettent de communiquer et de socialiser sous différents prétextes.

Pour chaque gadget Facebook ou Twitter, il existe des centaines d’applications similaires qui sont en compétition pour devenir populaire, en proposant leur propre petite variation de la communication entre amis.

Cependant, alors que Facebook et Twitter sont des sites relativement sûrs pour les enfants (et ce d’autant plus si les parents y ont un compte aussi et peuvent les surveiller), les parents doivent impérativement se renseigner sur les autres applications populaires qu’ils ne connaissent pas, et ce pour savoir quoi chercher si ils tombent sur une de ces applis sur le téléphone de leur enfant.

Une de ces applications est Yik Yak. Yik Yak est une application de réseau social parmi tant d’autres, et vous pouvez être sûr que vos enfants adorent l’utiliser à toute heure du jour ou de la nuit.

Qu’est ce que Yik Yak ?

Yik Yak est une sorte de tableau d’affichage virtuel qui filtre ses utilisateurs en fonction de leur proximité géographique. Dans l’application, vous pouvez donc voir les messages que les personnes autour de vous postent.

Tout le monde peut s’y connecter et partager des informations, un coup de coeur, un coup de gueule avec les autres utilisateurs de manière anonyme.

Sur Yik Yak, on peut poster des messages allant jusqu’à 200 caractères maximum, et qui sont visibles par les autres utilisateurs dans un rayon d’environ 2,5 km.

Ceci fonctionne grâce à la localisation GPS. L’application a donc pour but de connecter des personnes qui ne se connaissent pas forcément mais qui ont des choses en commun, l’appli ayant été créée avec en tête le modèle du campus des universités américaines.

Au contraire de la plupart des réseaux sociaux, l’application ne demande pas de s’inscrire, ni d’avoir un pseudo ou un mot de passe, et permet donc d’interagir de manière complètement anonyme et déresponsabilisée.

Sans surprise, c’est aussi pour cette raison que Yik Yak est particulièrement populaire auprès des jeunes et des ados.

Un petit mot sur ses créateurs

Ce qui avait commencé comme un petit projet à côté est vite devenu une application star chez les lycéens et les ados. Brooks Buffington et Tyler Droll ont créé leur application lorsqu’ils étaient à l’université de Furman, et seulement 9 mois après son lancement en novembre 2013, l’application devenait la 9ème application la plus téléchargée aux États-Unis ! Une incroyable success story à l’américaine.

A l’origine, Buffington et Droll avaient imaginé l’application comme une sorte de parodie de Twitter en voyant le nombre de comptes parodiques de leur université qui existaient sur le célèbre réseau social.

Devant la difficulté de créer de plus en plus de comptes parodiques sur Twitter, ils ont alors décidé de donner la parole à tous et de permettre aux utilisateurs de dire ce qui leur passait par la tête, ce qui est devenu plus tard Yik Yak.

Les buts premiers de Yik Yak

D’après ses créateurs, le but de l’application a toujours été de démocratiser les réseaux en se débarrassant de la plupart des règles et des profils obligatoires.

Une manière de permettre à tous de communiquer dans un lieu situé à mi-chemin entre la sphère publique et la sphère privée, à l’aide du réglage de localisation GPS.

L’application permet aussi de pouvoir dire ce que l’on souhaite de manière anonyme, sans crainte de répercussions futures.

Pourquoi les parents devraient-ils être inquiets ?

Malheureusement, Yik Yak est rapidement devenu un espace utilisé de manière très différente que ce pour quoi il était prévu à la base.

Que ce soit en France, au Canada, en Californie, et ce ne sont que quelques endroits parmi tant d’autres, Yik Yak est l’application de réseau social qui crée des problèmes dans les collèges et les lycées.

De nombreux collèges, lycées et même des universités aux États-Unis ont déjà pris connaissance de la nature potentiellement dangereuse de l’application et font en sorte de limiter ou d’interdire son usage à proximité d’un établissement scolaire.

Certains parents ainsi que les autorités ont même suggére de carrément interdire l’application pour éviter qu’elle ne crée une panique auprès d’adolescents après qu’une rumeur infondée y ait circulé par exemple.

Comme beaucoup d’autres réseaux sociaux et d’applications de messagerie instantanée, Yik Yak peut aussi servir d’outil au cyber-harcèlement . Protegez vos enfants grâce à Mspy ou Hoverwatch.

Beaucoup d’enfants se servent de l’application pour répandre des rumeurs sur d’autres et pour se moquer de certains enfants, et il y circule aussi beaucoup de contenus violent ou à caractère sexuel explicite.

Que peut on faire en tant que parent ?

Bien entendu, aucun parent ne veut voir ses enfants être harcelés, et le mieux serait de leur dire de ne pas utiliser du tout cette application.

Malheureusement, il est fort possible qu’il y soit poussés par la pression sociale, et c’est pour cela qu’il vaut mieux surveiller ce que font ses enfants sur leur smartphone, tablette, ou autre.

Il existe de nombreux logiciels espions permettant de voir quelles applications sont utilisées sur un téléphone, à quelle fréquence, ainsi que de consulter les messages ou d’écouter les appels.

De toute manière, l’application est en théorie réservée aux plus de 18 ans, et c’est pour cela que tous les parents devraient s’assurer que leurs enfants mineurs n’utilisent pas cette application dangereuse.