Les médias sociaux les plus dangereux pour enfants!

social-media-for-mobile-appsLes médias sociaux sont devenus une partie incontournable et inévitable de la vie dans le monde moderne. L

es enfants ne sont pas épargnés, et un grand nombre d’entre eux utilisent les médias sociaux comme Snapchat, Whisper, Ask.fm, Blender, Yik Yak et bien d’autres encore.

Il existe une multitude de raisons pour lesquelles les gens utilisent ces applications, qu’il s’agisse de se divertir, d’interagir avec des personnes physiquement proches, de débattre sur des sujets divers et variés, de demander des conseils sur des sujets privés et intimes, ou encore tout simplement de partager une blague ou d’évacuer sa frustration.

Bien que les applications dont nous allons parler dans cet article peuvent sembler à première vue comme une bonne manière de tuer le temps sur les médias sociaux, elles peuvent en réalité avoir un impact négatif non négligeable sur les enfants et les adolescents.

C’est pour cette raison que nous vous présentons dans cet article les 4 applications les plus susceptibles d’être dangereuses pour les plus jeunes.

Les parents devraient toujours savoir quelles applications les enfants utilisent. Il est important de savoir à quelles activités vos enfants s’adonnent sur le net, sur quels réseaux sociaux ils sont inscrits…

Autrement, votre enfant ou votre ado pourrait être en train d’être abusé, menacé, ou de dégrader sa santé mentale, tout cela sans que vous vous en rendiez compte alors que vous vous trouvez dans la pièce d’à côté !

Découvrez quelles sont ces applications dangereuses, comment elles fonctionnent, et surtout, comment surveiller le téléphone de ses enfants dans notre article à destination des parents modernes mais protecteurs.

Yik Yak

Cette application est un réseau social basé sur la localisation GPS, qui ne connecte qu’avec des usagers à proximité géographique, dans un certain rayon.

L’application permet à ses utilisateurs de rester connectés avec les personnes de leur entourage, et de partager ensemble des pensées et du contenu.

A l’origine, l’idée était de rassembler les étudiants vivant et travaillant sur un même campus universitaire. L’idée de départ était de favoriser plus de contact et d’échanges entre les gens.

Une intention louable, mais malheureusement, l’application est de nos jours devenue très dangereuse après avoir été envahie par de nombreux individus mal intentionnés.

Certains psychiatres considèrent Yik Yak comme l’application la plus dangereuse et malsaine qu’ils aient jamais vue. Les raisons pour lesquelles ce réseau social est dangereux sont nombreuses et variées.

Le réseau permet d’échanger des SMS inappropriés, des photos et des vidéos dénudées voire carrément pornographiques, et mène souvent à l’acharnement et au harcèlement en ligne.

De plus, les enfants et ados qui l’utilisent imaginent souvent qu’ils ne peuvent pas être identifiés et retrouvés alors même que l’application est basée sur la localisation GPS, et que certaines personnes dangereuses pourraient très bien trouver leur localisation exacte !

En bref, cette application peut influencer les enfants de nombreuses manières, pollue leurs esprits et leurs pensées, et en fait bien trop souvent des adultes insensibles et méchants.

Whisper

Comme bon nombre de ses équivalents sur les médias sociaux sous forme de forums, Whisper est une application qui permet d’échanger des confessions.

Ses utilisateurs s’y confient avec des textes, des messages, des photos et tout ce qu’ils veulent, sans jamais utiliser leur véritable identité.

Cependant, l’application localise l’endroit où se trouvent les utilisateurs, et il est possible et facile de rentrer en contact avec des personnes se trouvant à quelques kilomètres de distance de soi.

Les enfants et les ados utilisent de plus en plus Whisper, et on peut déjà en apercevoir des conséquences, dont certaines sont tout simplement horribles.

Les conséquences d’une utilisation mal intentionnée de cette application font très peur, et c’est pourquoi nous conseillons aux parents d’utiliser un logiciel de surveillance et de contrôle parental efficace.

Etant donné que personne sur cette application n’utilise sa véritable identité, les personnes à qui vos enfants se confient peuvent être des pervers qui harcèlent des enfants juste pour s’amuser, des agresseurs sexuels, ou n’importe quel genre d’extrémiste politique ou religieux comme il en existe beaucoup sur le net.

En 2013, un homme a été arrêté et condamné pour des faits très graves. Il avait en effet violé une enfant de 12 ans après l’avoir rencontrée sur Whisper.

Blender

Blender est une application de flirt et de rencontres, un type d’application courant sur les médias sociaux. Elle permet de rencontrer des personnes que l’on n’aurait jamais connu dans la vraie vie, et de filtrer avec elles.

Le processus pour l’utiliser consiste à se créer un compte, à mettre en ligne des photos puis à envoyer des messages à la personne avec laquelle on veut parler.

Les photos et la remise d’informations concernant la localisation géographique à l’application permettent d’être mis en contact avec une personne proche de soi, et qui a auparavant aimé vos photos, ce qui évite d’être rejeté.

De nombreuses personnes qui ne se seraient jamais connues sinon sont ensembles grâce à Blender. Cependant, pas besoin d’être un génie pour comprendre à quel point cette application peut être dangereuse pour les enfants.

Cette application n’est pas adaptée pour les enfants, et ils ne devraient jamais l’utiliser. C’est aussi simple que ça. Une fois qu’ils se sont connectés, qu’ils ont partagé leur photo et leur localisation, ils ont révélé qui ils sont et où ils se trouvent à des milliers de personnes, dont peut être des prédateurs sexuels !

Un enfant ou un ado peut être harcelé, moqué, ou pire encore piégé et violé par l’intermédiaire de cette application. Les parents doivent prendre les mesures qui s’imposent pour empêcher les enfants d’accéder à Blender. Une solution consisterait à utiliser des applications comme Mspy ou Hoverwatch.

Ask.fm

Si vous êtes un accro aux médias sociaux, vous avez déjà probablement entendu parler de ask.fm. Il s’agit d’un genre de réseau social qui est ouvert à tous les internautes.

La fonction principale du site est de permettre aux utilisateurs de poser des questions personnelles et intimes à tous. Par exemple, si une personne a honte de demander quelque chose dans le monde réel, ou souhaite des suggestions sur comment résoudre tel ou tel problème, elle peut se rendre sur ce site et poser sa question.

Le problème du site est que tout le monde peut participer, ce qui a des conséquences parfois négatives, mais encore plus terribles pour les enfants, qui sont plus naïfs et influençables.

Les utilisateurs donnent tous des conseils de manières très différentes, et bon nombre d’entre eux mettent en avant des idées négatives ou des suggestions bêtes et dangereuses, juste pour s’amuser. Un adolescent a même mis fin à ses jours après que quelqu’un lui a conseillé de se suicider sur ask.fm.

Il est facile de se rendre compte donc à quel point ce site internet peut être dangereux et pourquoi un ado mal dans sa peau ou un enfant impressionable n’a rien à y faire.

Maintenant que vous êtes mieux renseignés sur les médias sociaux et ces quatre dangereuses applications, vous êtes sans doute inquiets.

Il n’est en général pas possible de surveiller l’historique internet, les applications utilisées, et les messages instantanés échangés sur les smartphones des enfants.

Existe il une solution automatique ou manuelle pour protéger ses enfants des dangers du net ? Comment les parents peuvent ils s’assurer que leurs enfants ne se mettent pas en danger sur Internet ? Quelle solution pour pouvoir enfin arrêter de s’inquiéter en permanence ?

La technologie a enfin des réponses pour les parents inquiets. Il existe en effet de nombreux logiciels de surveillance et de contrôle parental pour aider les parents qui ne sont pas des pros des nouvelles technologies à encadrer et protéger leurs enfants.

Ces logiciels espions permettent de surveiller SMS et messages échangés sur les réseaux sociaux, ainsi que les appels, la navigation internet, et même la localisation GPS.

Vous êtes aussi en mesure de voir toutes les applications installées sur le téléphone et pouvez être sûr qu’aucune des 4 applications dangereuses que nous venons de vous présenter n’y figure.